AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Erased - Boku dake ga inai machi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
~ Grand manitou ~~ Grand manitou ~
Messages : 1127
Date d'inscription : 17/09/2012
Age : 25
En savoir plus
MessageSujet: Erased - Boku dake ga inai machi   Jeu 26 Mai - 21:01



Erased - Boku dake ga inai machi

Réalisateur : Ito Tomohiko
Character designers : Sasaki Keigo
Musique : Kajiura Yuki
Studio d'animation : A-1 Pictures
Année de production : 2016
Nombre d'épisodes : 12 épisodes (24 minutes)
Genre : Drame - Crime - Mystère - Psychologie - Surnaturel
Créateur original : Sanbe Kei
Titre orignal : 僕だけがいない街



■ Synopsis:

Satoru Fujinuma, 29 ans, est un mangaka raté qui a dû devenir livreur de pizza pour subvenir à ses besoins. Toutefois, sa vie n'est pas celle d'un banal coursier puisqu'il lui arrive d'avoir des rediffusions : il remonte dans le temps quelques secondes à quelques minutes avant un accident afin de l'empêcher. Sa dernière rediffusion lui a valu un séjour à l'hôpital, et c'est suite à cette dernière redite, d'apparence anodine, qu’il va se faire rattraper par son enfance. Pour sauver son futur, il devra réécrire son passé...

■ Mon avis:
Erased a été ma grande découverte de cette saison, avec un réel coup de cœur.

L'histoire :
L’histoire se déroule sous la forme d'une enquête menée par Satoru, qui captive le spectateur en le faisant se prendre au jeu et réfléchir. Chaque fin d'épisode est un supplice, surtout grâce aux cliffhangers et autres suspenses de l'épisode, rondement menés, si bien qu'on ne voit pas défiler les 23 minutes. On est plongé au cœur de l'intrigue, mise en scène avec beaucoup de talent (je pense notamment à l'épisode 10).
Le manga d'origine étant terminé, on a une vraie fin, bien ficelée, magistrale, appuyée par une OST des plus grandioses et très touchante.



L'OST :
Concernant la bande son, les musiques sont toujours de qualité et toujours en accord avec l'ambiance. A cela s'ajoute une bonne maîtrise des effets sonores et de la mise en scène, comme par exemple un passage où, grâce au couplage des différents plans caméra avec une interruption progressive de tout bruit, on sent la tension et le malaise des personnages monter.
Les opening et ending sont aussi très bien faits et j'ai surtout apprécié l’opening (entre autres le fait qu’il varie en fonction du sort des personnages : quand le sort du héros était incertain dans un épisode, il n'apparaissait pas dans le générique).






Les personnages :
J'ai adoré l'évolution de la relation entre Satoru et sa mère, car elle passe froide et à sens-unique à épanouie, voire presque fusionnelle. D'ailleurs, cette femme forte m'a beaucoup impressionnée de par sa volonté, son courage et sa grande intelligence mais également sa gentillesse et sa générosité.
Outre la relation mère-fils, c'est en réalité Satoru qui s'ouvre aux autres en voulant changer les choses.

De bonnes idées :
Un autre point intéressant est l'utilisation du symbole du papillon pour représenter les rediffusions, qui nous renvoie à la notion de l'effet papillon : le fait de changer un détail peut avoir de grandes conséquences.
J’ai aussi trouvé sympa l'utilisation des bobines de film pour faire des flashbacks originaux et pas répétitifs.




Des émotions :
J'étais tellement captivée par cette série que j'ai ressenti intensément toutes les émotions des personnages : la joie, la crainte, les rires, la tristesse... Toutes les émotions sont fidèlement représentées, sans surenchérir ou surjouer, ce qui fait qu'on y est très sensible. Et personnellement je ne me suis pas encore remise de la fin, j'en ai encore des frissons.




     ■ Conclusion:

   Erased est un thriller captivant dont j'ai adoré le concept, l’histoire, mais aussi les personnages et la bande son. Bref, j'ai adoré la série dans sa globalité, agrémentée de suspenses haletants, de musiques sublimes et d'un doublage au top. Ça a été un vrai coup de cœur qui m'a donné envie de jeter un œil au matériau d'origine. La série ne faisant que 12 épisodes, elle se regarde rapidement : vous n'avez aucune excuse pour la rater ! Pour moi, elle est vraiment à voir.

     ■ Ma note: 10/10

     ■ Informations complémentaires: Un live-action de cette série est sorti le 19 mars. De ce que j'en ai vu, le casting est assez fidèle aux différents personnages.




Voici l'opening :  



Critique de Meushi,
       Correction par Musashi,
       Codes de Joy et Didi Farl
       Source image :
         - Kotaku
         - Amine Otaku Powers

_________________
   

"Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Erased - Boku dake ga inai machi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MANGA/ANIME] Erased (Boku dake ga Inai Machi) ~
» Boku dake ga Inai Machi (Erased)
» Erased [ Boku dake ga Inai Machi ]
» Boku dake no madonna
» Tackey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zasshi :: 
Pause loisir
 :: Animathèque :: Animés
-
Ouvrir Chatbox