AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 From 5 to 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
♦ Critique ~ ça ne rigole plus ici non d'une brioche !♦ Critique ~ ça ne rigole plus ici non d'une brioche !
Messages : 117
Date d'inscription : 07/06/2014
En savoir plus
MessageSujet: From 5 to 9   Dim 5 Fév - 18:48



Histoire :

A bientôt 29 ans, Sakuraba Junko est célibataire depuis trop longtemps. Mais peu lui importe de passer son anniversaire seule tant qu'elle peut réaliser son rêve : enseigner l'anglais à New York.
Très maladroite, elle trébuche pendant le service funéraire de sa grand-mère, entrainant l'autel dans sa chute et envoyant voler les cendres sur la tête du moine en charge de la prière !

Plus tard, sa famille qui s'inquiète de la voir encore seule, organise un omiai (un mariage arrangé) avec un jeune moine bouddhiste et l'oblige à s'y rendre... évidemment, le destin fait qu'il s'agit du même moine, froid et silencieux, Hoshikawa Takane, qui l'a remarquée lors des funérailles.
Informations globales
ÉŒuvre originale: 5-ji Kara 9-ji Made (de 5h à 9h) de Aihara Miki (2009)
Diffusion : Octobre à Décembre 2015
Nombre d'épisodes : 10
Durée moyenne d'un épisode :54 minutes
Casting :
Sakuraba Junko => Ishihara Satomi
Hoshikawa Takane > Yamapi
Kiyomiya Makoto => Tanaka Kei
Kimura Arthur => Hayami Mokomichi
Mishima Satoshi => Furukawa Yuki
Mon avis :


Ce drama est une adaptation du manga du même nom. Le drama est cependant plus prude (aucune scène de viol) comme on peut s'y attendre venant d'un drama diffusé sur une chaine publique.
D'abord, ce que l'on retient le plus, c'est l’esthétisme du drama : les décors et les jolis plans/arrêts sur image de la caméra, mais aussi les costumes, sont recherchés. L'impression générale est que les acteurs sont vraiment bien habillés (ce n'est pas le plus important, mais je note l'effort).
Ensuite, les acteurs : je les ai tous trouvé bons (sauf peut-être Makoto, le grand rival qui fait vaciller le cœur de Junko).

Le héros est censé être le stéréotype du gars froid et distant, le genre de personnage qui passe bien dans un manga mais qui est tout de suite sans intérêt dans un drama si l'acteur ne transpire pas le charisme. Là, le personnage est joué par Yamapi, un Johnny's (1) qui collectionne ce genre de rôles placides et qui les interprétait très mal il y a quelques années. Cependant dans 5K9M je l'ai pas reconnu avant l’épisode 3 tant il est remarquable ! Je trouve d'ailleurs que c'est Yamapi qui fait toute la romance (bon, en même temps c'est normal, Junko ne l'aime pas, c'est lui qui est amoureux pendant 6 épisodes au moins) et tout ce qu'il fait est censé être mignon et romantique.

J'ai un peu moins aimé Junko, mais comme je m'étais attachée au pauvre Makoto, le rejeté qui souffre, eh bien je lui en voulais à cette Junko ! Surtout que l'on sait tous qu'à la fin elle va accepter... Mais sinon, c'est un personnage réaliste, qui pour une fois ne décide pas de tout plaquer pour un homme.
On s'attache tellement au personnage de Takane qu'on en vient presque à détester Junko, qui le rejette pendant au moins 6 épisodes ! (Pourtant, il fait tellement d'efforts !)

Les autres personnages :
La famille de Junko : ils m'ont un peu fait penser à la famille de Tsukushi dans Hana Yori Dango, car ils sont aussi l’élément qui sert à introduire la comédie.
Les collègues de Junko : je pense en particulier à Arthur-san, le magnifique prof' d'anglais qui comprend dès l'épisode 1 qu'il n'a aucune chance et tourne la page pour se concentrer sur Momoe-san. Celle-ci, une fujoshi (2) complètement perdue, l'oblige à jouer des scènes Yaoi/Shojo pour elle, et ensemble ils forment un beau couple qui fait bien marrer.
Le reste des personnages est aussi très présent : aucun d'entre eux n'est relégué au second plan, dans le rôle d'invisible pilier de soutient pour le couple principal. Non, ils ont tous leur lot de surprises !

Grosso modo : 5-ji kara 9-ji made est un drama japonais qui vaut le coup d'être regardé, avec une ambiance légère et drôle, il surpasse l’œuvre originale de loin, et remplace l’incohérence que l'on trouve dans le manga, en se concentrant sur la romance. Cependant, le rythme de l'histoire ralentit légèrement vers la fin quand on tombe dans le cliché de la famille du riche héritier qui refuse l’héroïne comme belle-fille.



(1) Jhonny's (de Jhonny's & Associates) c'est l'agence d'où sortent la plupart des Idoles (chanteurs/acteurs/mannequins) masculins du Japon. C'est le cas pour Yamapi, mais aussi pour les KAT-Tun, Arashi, Jin Akanishi, Toma Ikuta, NEWS, Tackey & Tsubasa ou Tokio pour ne citer que les plus connus. Il suffit en général d'être un garçon, beau, et avoir un talent quelconque pour intégrer l'agence et chanter les OST de One Piece quelques années après haha~

(2) Fujoshi : C'est un terme qui se traduit littéralement par "fille-moisie" pour designer les fan de yaoi/BL les plus extrêmes !


Critique de Fairth,
Correction de Musashi,
Mise en page Didi Farl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

From 5 to 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zasshi :: 
Pause loisir
 :: Cinémathèque :: Dramas :: J-dramas
-
Ouvrir Chatbox