AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bonjour koiaji pâtisserie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
~ Grand manitou ~~ Grand manitou ~
Messages : 1127
Date d'inscription : 17/09/2012
Age : 25
En savoir plus
MessageSujet: Bonjour koiaji pâtisserie    Sam 11 Avr - 22:36




Bonjour koiaji pâtisserie



Réalisateur : Akitaya Noriaki
Œuvre originale : Otome game éponyme
Character designer : Takimoto Shoko
Musiques : Yamada Takahiro
Studio d'animation : CONNECT - SILVER LINK
Année de production : 2014 (automne)
Nombre d'épisodes : 24 épisodes (~ 5 minutes)
Genre : Comédie - Harem inversé - Nourriture - Slice of life
Titre orignal : Bonjour♪恋味パティスリー


■ Synopsis:

Sayuri Haruno veut devenir chef pâtissière et pour cela elle intègre la prestigieuse école de pâtisserie Fleurir. Dans ses études, elle sera soutenue par 3 grands professeurs - et aussi beaux garçons - : Mitsuki Aoi en tant que maître chocolatier, Gilbert Hanahusa le Français et Yoshinosuke Suzumi pour les pâtisseries plus traditionnelles japonaises. Cependant une règle interdit sous peine de renvoi les relations entre étudiants et professeurs...
Dans son entreprise, elle sera soutenue par Ran, son amie débordante d'énergie, et Ryô, fils de pâtissiers.

 


■ Mon avis:

D’un point de vu global, cette série correspond parfaitement au schéma classique d’Uta-Pri et on retrouve des graphismes irréprochables, pleins de charmes, avec les couleurs des personnages qui sont plus dans les tons pastels alors que les décors sont éclatants et très réels. Je trouve aussi pour une fois que l'héroïne est vraiment "choupie", c'est purement personnel mais j'adore son chara-design comme globalement tous ceux de la série.

L’humour est vraiment présent et en soi je n'ai jamais vraiment réussi à déterminer s'il s'agissait d'une série parodique du genre, ou bien d'une série qui jouait avec les clichés mais pour une fois avec brio : on parle de pâtisserie donc forcément on a un Français (qui sait à peine prononcer "bonjour" correctement, mais il est présent, sans gêne et foufou); il s'agit d'un animé sur la nourriture, donc par moment on a une exagération des sensations et du bonheur sortie de nulle part telle « le petit chef » ; c'est aussi un harem inversé donc notre héroïne attire le regard des autres hommes et s'attire les foudres de harpies jalouses de son talent et de l'attention qu'on lui porte (notamment une fille sans talent à cheveux violets), même si pour une fois on ne tombe pas forcément dans le tout mielleux et guimauve car les profs (alias les beaux gosses) ne font pas tout pour séduire notre héroïne -qui d'ailleurs pour une fois n'est pas une pauvre petite chose fragile et sans convictions-; on retrouve la "bestiole" mascotte parlante (bien que visible uniquement par le spectateur) etc... Bref, j'en passe et des meilleurs et au final certains épisodes m’ont fait franchement rire, comme le 17.



Par contre il faut avouer que le thème de la pâtisserie est juste un prétexte pour un scénario se passant dans une école sortant de l’ordinaire car on ne voit quasi aucune réalisation à proprement parler des gâteaux. Dans les premiers épisodes on peut voir à peine deux ou trois arrêts sur images ou gros plans pour montrer qu’ils travaillent bien la pâte, puis dans les épisodes suivants il y a quelques présentations de gâteaux qui nous mettent l’eau à la bouche, avant de finir enfin sur un concours de pâtisseries contre l’académie « Cachou » – on retrouve là encore le principe d'Uta-Pri qui se terminait par un grand concours de chant final contre une académie ennemie. Le tout est entrecoupé des dégustations des plats avec le jargon approprié qui te donne faim et te frustre de pas pouvoir y goûter : « le chocolat était bien rond en bouche mais ma foi j’aurai relevé un brin le goût du thé pour plus de saveurs» (citation extrapolée par mon esprit affamé et torturé).
 
 

Les épisodes s’enchaînent assez facilement avec, je dois avouer, une certaine curiosité – ce à quoi le fait de n’avoir que cinq minutes par épisode contribue-. Cependant ce format de cinq minutes (quatre minutes si on enlève opening et ending) est un bien pour un mal : certes il pousse à aller à l'essentiel et on n'a pas beaucoup de scènes inutiles, mais du coup on perd un peu en développement des personnages. C'est un peu dommage car on aurait pu avoir plus de détails sur l'aspect technique et non seulement visuel des pâtisseries, voire même des conseils, ou tout simplement plus d'action lors du déroulement de l'histoire. Ou encore passer plus de temps avec tout ce petit monde à qui on s’attache.


■ Conclusion:
Simple, efficace et distrayant, le format de cinq minutes est bien adapté pour cet animé et l'ensemble fait que "Bonjour koiaji pâtisserie" est une série divertissante et sympathique. Je le recommande à ceux qui veulent se divertir avec un programme court.

■ Ma note: 6,5/10

Critique de Meushi,
Correction par Musashi,
Codes de Joy et Didi Farl

_________________
   

"Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Bonjour koiaji pâtisserie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonjour Babar
» Bonjour les Geeks !!
» Bonjour à tous
» Bonjour, Nobody, Belgique.
» BONJOUR AUX HTC HD MEN AN WOMEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zasshi :: 
Pause loisir
 :: Animathèque :: Animés
-
Ouvrir Chatbox